L'équipe

Conseil d’administration

Halimatou Bah, présidente

Halimatou Bah détient un baccalauréat en sciences politiques de l’Université du Québec à Montréal, une maîtrise en administration publique ainsi qu’un certificat en évaluation de programme de l’École nationale d’administration publique (l’ENAP).

Activiste et profondément concernée par les problématiques environnementales et de justice sociale, elle s’implique depuis six ans dans différentes sphères de la société québécoise afin de défendre les causes qui lui tiennent à cœur, notamment l’épanouissement et le rayonnement des femmes musulmanes du Québec.

Aujourd’hui, Halimatou continue à mener son combat en faveur de l’environnement et de l’écosocialisme. Féministe et engagée, elle lutte vigoureusement contre les injustices et les violences faites aux femmes, particulièrement la violence conjugale. Halimatou occupe présentement le poste de conseillère en communication à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. Elle a été nommée à la présidence du conseil d’administration de l’Institut F.

Sarah Elgazzar, vice-présidente

Diplômée de l’Université McGill, Sarah Elgazzar détient un baccalauréat en sciences avec double majeure en psychologie et études du Moyen-Orient, se spécialisant respectivement en neuropsychologie et en études islamiques.

Professionnelle en politique et en communication, elle est actuellement conseillère à Research for Impact à Singapour. Auparavant, chargée de cours au Cambridge Muslim College (CMC) au Royaume-Uni, elle y a développé et dispensé des cours dans des domaines tels que le développement communautaire et la communication stratégique. Elle a également été porte-parole nationale et directrice régionale des communications pour le Conseil national des musulmans canadiens à Montréal, où elle a dirigé des campagnes de communication publique et a conseillé des comités parlementaires.  Elle a reçu la Scarlet Key pour son excellence en leadership et ses contributions parascolaires, y compris pour la cofondation du premier centre pour femmes musulmanes à Montréal.

Adama N'Diaye, secrétaire

Diplômée de La Sorbonne Paris IV et détentrice d’un master spécialisé en Développement International de l’ESCG Paris, Adama N’Diaye suit également un cursus en Sciences Islamiques, arabe littéraire et art de la psalmodie. 

Elle exerce depuis 10 ans dans le domaine de la Coopération Internationale et de la philanthropie au service d’organisations non gouvernementales. Experte en récolte de fonds digitale, sa carrière évolue grâce à des postes à responsabilité au sein d’organisations très variées notamment en France et aux États-Unis. Précédemment responsable de la philanthropie au Centre de Coopération Internationale en Santé et Développement (CCISD) et chargée de projet en développement philanthropique à la Maison Parent-Roback, Adama est actuellement conseillère en dons majeurs et planifiés chez Oxfam-Québec

Investie dans les milieux de défense des droits des femmes (francophones et anglophones) depuis plusieurs années avant de s’établir au Canada, elle s’engage particulièrement dans la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre, notamment sur la thématique des Mutilations Génitales Féminines (MGF/FGM), l’émancipation des femmes marginalisées ainsi que les victimes de violences sexuelles.

Nosra Reguig, administratrice

Diplômée de l’Université Paris-Dauphine, Nosra détient une maîtrise en conseil et accompagnement du changement alliant la psychosociologie aux enjeux de management. Elle a également suivi un cursus en management public.

Particulièrement sensible aux défis d’équité de genres, elle s’engage afin de promouvoir et d’accompagner l’épanouissement des femmes qu’il soit professionnel ou personnel. Confrontée aux discriminations racistes envers les femmes musulmanes, elle décide d’orienter son engagement au profit de cette cause.

Experte en accompagnement du changement, pratique de conseil positionnant l’humain au cœur des interventions, elle commence sa carrière en France avant de s’établir au Canada et de rejoindre la firme KPMG. Aujourd’hui elle continue de se développer en accompagnant ses clients à répondre à leurs défis de transformation mais également d’équité, de diversité et d’inclusion.

Amal Ali Salman, administratrice

Titulaire d’un master en Droit International obtenu à l’Université de Bourgogne, Amal Ali Salman est juriste de Droit International.

Elle a travaillé comme consultante auprès de l’Organisation Internationale de la Migration à Djibouti sur toutes les questions relatives au trafic illicite des migrants, la traite des êtres humains et l’exploitation sexuelle des femmes et des enfants. Elle a été chargée de cours en Relations Internationales à l’Université de Djibouti.

Elle cherche à mettre à profit ses connaissances et ses expériences afin de contribuer à promouvoir les droits des femmes, des enfants et des minorités.

Défenderesse des droits humains, elle souhaite œuvrer pour favoriser l’épanouissement et l’inclusion de la femme musulmane.

losange_doré

Employées

Asmaa Ibnouzahir, fondatrice, directrice générale et
responsable de la protection des renseignements personnels

Asmaa Ibnouzahir détient un baccalauréat en kinésiologie de McGill, une maîtrise en nutrition internationale de l’Université de Montréal et une maîtrise en études féministes de l’Université de York.

Entre 2005 et 2012, elle a travaillé notamment dans l’urgence humanitaire dans près de 15 pays à travers l’Afrique et l’Asie. Parallèlement à son cheminement professionnel, Asmaa intervient depuis 2006 comme conférencière pour les droits des femmes et des minorités racisées au Québec, ainsi que les questions liées à l’immigration, à la laïcité et au statut des femmes en Islam.

En 2015, elle a publié son livre Chroniques d’une musulmane indignée, paru chez Fides.  En 2017, elle a conçu le cours Féminismes et Islam qu’elle a enseigné à l’UQAM et a fondé l’Institut F dont elle est toujours directrice générale. En 2019, elle a reçu le prix Femmes de mérite dans la catégorie « Engagement social et environnemental » de la part de la Fondation du Y des Femmes ; et en 2022, elle a été nommée fellow de Ashoka.

Contact : protection@institutf.org

Amélie Venne, chargée de projet QFFI

Amélie Venne détient un baccalauréat en Communications – Relations Humaines (Psychosociologie des communications) de l’Université du Québec à Montréal et une AEC en Intervention interculturelle du Programme Coopérant Volontaire du Cégep de Rivière-du-Loup.

Impliquée depuis 15 ans dans les domaines des relations interculturelles et de la solidarité internationale, Amélie a travaillé en formation et en sensibilisation du public au sein d’ONG et dans le milieu collégial. Son parcours au Québec et à l’international l’ont amené à accompagner le développement de groupes et à mettre en pratique des approches adaptées de communication et d’animation en contexte de pluralité ethnique et culturelle. Elle s’intéresse particulièrement aux enjeux de racisme, de discrimination et de justice sociale, et à la manière d’y sensibiliser les gens.

 

Annie Babin, chargée de projet CLE

Annie détient un baccalauréat en administration des affaires. En plus de mettre à profit ses acquis professionnels dans le programme Cultiver un leadership d’excellence, Annie y investit son amour des gens et ses ressources en développement personnel.

Kenza Bouassi, chargée de projet FH

Détenant un baccalauréat en finances d’entreprise, Kenza Bouassi s’est toujours passionnée par l’humain et ses différentes dynamiques; ce qui l’a poussée à entreprendre des études en sociologie. En 2019, elle obtient un baccalauréat bidisciplinaire en sociologie et en psychologie.

Kenza s’intéresse particulièrement à la situation des femmes musulmanes et fait de la distinction entre les principes religieux et ceux issus de l’héritage culturel son cheval de bataille. En encourageant l’épanouissement des femmes musulmanes, Kenza œuvre pour bâtir des familles musulmanes fortes et soudées.

Rukaya Achhal El Kadmiri, agente de projet RP

Rukaya est étudiante en histoire à l’Université de Montréal.
Elle s’intéresse particulièrement à l’histoire des femmes et des personnes racisées.
Pendant son parcours universitaire, elle s’est impliquée à différents niveaux sur les questions d’équité, de diversité et d’inclusion, notamment depuis l’adoption de la Loi sur la laïcité de l’État.

losange_doré

Bénévoles

L’Institut F a le privilège de compter dans l’équipe un noyau de bénévoles engagées depuis la première année de l’organisme. De nouvelles bénévoles s’impliquent également de façon régulière ou ponctuelle et permettent, grâce à leur temps et à leur expertise, la réalisation des activités de l’Institut F. Nous tenons à remercier toutes ces femmes qui, par leur générosité, leur engagement et leur bonne humeur, contribuent à la réussite en équipe. MERCI !